Joséphine Baker, le Maire et la justice

Rédigé par Nestor Aucun commentaire

Bonjour tout le monde,

Le budget municipal a donc été voté dans un souci de “stabilité des taux d’imposition” comme le note, en gros titre, La Dépêche. Bravo ! 

Cependant, à y regarder de plus près, il ne peut que susciter quelques interrogations. Nous nous cantonnerons, pour illustrer notre propos, à l’examen du projet de l’exposition Joséphine Baker. Bien sûr nous nous associons pleinement à l’hommage rendu, pas seulement en France, à cette artiste, cette résistante et inlassable combattante pour plus de justice dans le monde. 

Justice donc. Qu’en est-il de la justice dans ce projet d’exposition à Souillac ? Avant d’examiner cette question il convient de noter que des expositions J. B. se sont tenues, se tiennent et se tiendront un peu partout dans le pays : Paris, Villiers-sur-Marne, Bourg-la-Reine, Saint- Quentin, etc. Sans compter Les Milandes, évidemment... 

Mais venons-en à la justice si chère à l’éthique de cette artiste. Croit-on vraiment qu’il est juste de fixer le prix d’entrée à 8 euros (ou 9 ?) ? Croit-on vraiment qu’une famille modeste comme il y en a tant à Souillac et ailleurs pourra faire cette dépense ? Évidemment non ! Sait-on que la grande expo qui s’est tenue à la piscine Joséphine Baker à Paris se visitait gratuitement ? 

Raison pour laquelle nous proposons que si l’on tient vraiment à rendre hommage à J.B. cela soit fait dans l’esprit de justice qui était le sien : que l’entrée soit gratuite pour les personnes ayant des revenus inférieurs ou égaux au SMIG, pour les enfants, pour les étudiants, pour les chômeurs... A moins que l’on considère que cette fraction de la population ne soit pas digne de rendre hommage, elle aussi, à l’artiste. 

A moins que l’on considère que ce projet, comme les autres, n’a d’autre but que d’attirer le chaland, le touriste, confirmant ainsi l’obsession de monsieur le Maire qui veut que le “salut” se trouve dans le tourisme.  

Serait-ce qu’il n’a pas entendu la profession de foi de son “guide” affirmant que l’écologie serait désormais la priorité des priorités de sa politique ? Serait-ce qu’il ne sait pas que le tourisme de masse est l’une des activités les plus polluantes ? A moins qu’il ne considère que ce ne sont là que “propos de campagne”... Ce qui se pourrait bien. 

Enfin est-il vraiment sérieux de compter sur 400 visites journalières alors que les Milandes sont à deux pas et que nous traversons une crise économique, écologique et sociale qui, la guerre aidant, risque fort de durer encore longtemps ? 

Mais nous ne désespérons pas, nous espérons au contraire que l’équipe municipale saura faire preuve d’imagination pour rendre hommage à cette grande dame avec dignité, sobriété et justice. 

 Le Collectif Citoyen de Souillac

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot gxqbuw ?

Fil RSS des commentaires de cet article